Bobonne

Publié le par Alix

 

 

Va falloir faire quelque chose !

 

- Je veux une femme de ménage !

- Quoi ? Mais, enfiiin Alix c’est un budget une femme de ménage. Me sort Olivier.

- Budget ? Je vais peut-être travailler moi Meuuusieur et il va bien falloir que quelqu'un fasse le sale boulot ici dans cette maison et puis quoi encore !! Je ne suis pas une bobonne ou bien paye-moi et on en reparle.

- Quoi ? Mais t’es folle ou quoi ?

- Quoi ? Quoi ? Mais tu sais dire que ça ma parole, je te dis que je veux une femme de ménage ! Ou bien je te quitte !

- Quoi ?

- T’entends bien. Alors c’est oui ?

 

De toute façon pas le choix, je déteste, je déteste faire les basses besognes.

 

- Déjà pas de portugaise elles sont voleuses. Me dit ma mère au téléphone. Elles puent des dessous de bras, la friture et le chou cuit.

- Voyooons Maman tu racontes vraiment n’importe quoi avec tes propos à la noix.

- Chouchoune, si tu choisis une portugaise comme femme de ménage, je ne remets plus jamais les pieds chez toi !

- Mais tu viens une fois l’an à la maison et encore…

- Justement justement ! Alors choisis la pas trop jeune, sympathique, obéissante, rapide, efficace et interdis-lui le téléphone portable ! Je te le dis : crois-en mon expérience ! Impose-toi en maîtresse de maison.

 

Étape n°1 : mettre une petite annonce dans les journaux, dans les magasins :

Cherche femme de ménage expérimentée, 4 jours dans la semaine, 3 heures par jour…

 

Étape n°2 : entretiens d’embauche.

 

Femme de ménage n° 1

  • Alors ça fait longtemps que vous pratiquez cette fabuleuse profession (je sors des conneries des fois…) ? Celle-là : 35 ans, a fait un essai de 3 heures. Conclusion j’ai dû refaire les carreaux, repasser un coup dans la cuisine et en plus Maman avait raison : elle a utilisé son portable pendant une demi heure.

 

La n°2 : petite maigre toute sèche, très nerveuse. M’appelle Madame Alix, dit trois gros mots tous les cinq mots. Besoin absolument d’une pause café. Et n’utilise que de l’eau de javel

« ça désinfecte » mais l’eau de javel en masse ça pue !

 

La 3è, la 4è n'ont pas fait l'affaire et j’ai même eu droit à celle de ma mère. Alors là non. Surtout pas.

- Parles-en à nos voisins et voisines. Me conseille Olivier.

 

Me voici embarquée dans une quête impossible. Mes voisins (sauf un) sont tous des coincés par excellence et hypocrites, me regardent de leurs yeux ébahis en balbutiant : « on fait le ménage nous-mêmes ».

Mais en arrivant devant ma porte, qui je vois ? Franck faisant ses carreaux méthodiquement, me lançant un petit signe amical désespéré.

Je pense : Et si…. Oh non. Et pourquoi pas…

 

Je me retourne vers lui, traverse la rue d’un pas assuré. Il me voit arriver. Celui-là : toujours allure de cowboy, chewing-gum dans la bouche.

- Ça t’intéresse du boulot ?

- Ça dépend quoi, mais oui !

- Tu veux faire mon ménage, je cherche quelqu’un, dix euros de l’heure. trois heures par jour.

Il me lance un regard plus qu'interrogatif, petit sourcil surélevé. Monsieur ferme sa fenêtre sans dire un mot et disparaît.

- Bah qu’est-ce que t’as ? J’voulais te rendre service… Ai-je protesté.

 

Est-ce que j’ai dit une connerie ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Raaa c'est du propre Millesabords je vous reconnais bien là !<br /> Oui ça dépend ! Votre bateau n'a t-il pas besoin d'un bon coup de "chiffonade" de temps à autre ? Allez au boulot Mon capitaine ! Il faut lustrer le pont, alors donc... grimpez au mat !<br />  
Répondre
M
Ca depends m'ame Alix, ça depends<br /> Nous on veut jouer au "Grand Chevalier Blanc", pas a Mr¨Propre m'enfin. Faites nous croire qu'on est les meilleurs et on grimpera au Grand mat, mais l' fauber, faut pas exagerer.<br /> Moi si j'suis au large c'est qui y en a des qui que j'ai connu qui voulaient que j'secoue mon ciré su"l' palier au retour de campagne. Alors merçi, ciao, les coups de torchons, j'prefere les miens, meme a 40 noeuds j'les gere mieux.<br /> Ca depends, j'vous dis, ça depends
Répondre
A
L'important dans tout ça , c'est d'apporter du bonheur dans nos chaumières nan ? Un peu de ménage fait par un cowboy ma foi si sympathique, n'est-ce pas du bonheur... tout simplement ? C'est vrai quoi, on dit tjs  : femme de ménage, femme de ménage... Et pis quoi encore ! Et les hommes alors, ils sont tellement choux à la vaisselle, ou chiffon à la main. Chacun ses trucs me direz-vous :D Hein !
Répondre
M
Quoi ? Un homme de ménage ? Et pas n'importe lequel en plus...<br /> Alix, je te le dis, c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres ! Car il finira par accepter. Et il aurait bien raison, des fois que des opportunités se présentent... Et il serait payé ?<br /> Je le sens pas bien.... mais alors pas bien du tout !!!<br /> Bises
Répondre
L
Hihi !! un homme de ménage ! Oh oui alors ! Et puis tant qu'à faire, il pourrait pas garder mes gosses ? Hihi bonne idée Alix !
Répondre