L’'autre

Publié le par Alix

 

J’ai retrouvé le cours normal de mon existence. Olivier a repris le boulot : OUF ! Et Sandrine s’applique en tout point à satisfaire mes désirs de propreté. La seule chose qui me chiffonne… Un peu… C’est que mon voisin Franck ne me regarde plus et ne fait plus le planton devant chez moi comme avant. Ça me manque…

Pour cause : une femme vit avec lui depuis deux jours.

Elle ne me plaît pas du tout.

 

- C’est qui elle ? J’ui ai fait en sortant de chez moi.

- C’est elle. C’est tout. Elle est pas mal hein !

 

BOF.

 

Grande brune, longues jambes, fausse mince (j’en suis sûre), un léger air asiate, petits seins, cheveux courts à la garçonne… Très spéciale.

- Elle a des gosses. Me sort-il fièrement.

 

- Ha. Je fais, sourcils relevés.

- On s’est rencontré au pôle emploi.

- Ha. Je refais.

- En fait elle a perdu son mari dans un accident de voiture y a deux ans, ça été vachement dur pour elle, mais maintenant ça va…

- Eh Beh. Fais-je d’un œil détourné.

La voilà qui rapplique vers nous, très à l’aise :

- Bonjour ! Me parle t-elle.

- Alix voici Laurence… Laurence voici Alix… Nous présente t-il l’une à l’autre.

- Alix !!! Aaah c’est elle… La fameuse Alix ?!! Enchantée, vraiment enchantée !

 

La fameuse ? La fameuse Alix ? Ça veut dire quoi ça ? Elle commence déjà à me gaver avec ses grands airs celle-là.

 

J’vous l’dis : Je la sens pas du tout, mais pas du tout du tout !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
rô c'est gentil !!!!
Répondre
M
Et pourtant, on l'aime cette Alix....
Répondre
A
Croyez croyez Monsieur le feignant  ! <br /> Ne savez-vous pas mon cher que je suis : jalouse, possessive, exclusive, pas très partageuse, mais en même temps très indépendante  et sans scrupules ? bref pas très recommandable cette Alix, paraît-il ;)<br />  
Répondre
M
Le maître mot est donc "jalousie". Ce que je ne comprends pas, c'est cette attitude à gommer les risques de fautes côté Olivier... tout en préservant un espace de liberté côté Franck.<br /> Mais dis-moi, Alix, serais-tu ce genre de femme qui leveut tous les hommes ? Je n'ose le croire...
Répondre