Les mystérieux voisins - Episode 2

Publié le par Alix

Est-ce que dans la vie d’une Alix, on peut concevoir ça !

 

En actionnant la poignée j’ai tout d’abord entendu un bruit qui provenait de l’intérieur de la caravane.

Meeerdeee, je m’suis dit à moi-même. Mais il paraît que la curiosité est un vilain défaut et comme dit souvent mon Brad : tu es une très vilaine fille Alix ! Alors j’ai foncé. J’ai ouvert cette porte.

 

Mon cœur battait comme un petit tambour et je tremblais à l’idée de découvrir le pire…

 

La chose m’est apparue là, juste en face de moi.Une pièce vide au premier abord mais non. La pièce ne ressemblait pas à ce qu’on pouvait imaginer et était arrangée d’un très mauvais goût, beurk. Un lit deux places aux draps satin roses catin, des oreillers « froufrouteux », Un grand miroir sur la gauche. Ce que je vis dans ce miroir, ce que je vis dans son reflet m’offrit un spectacle des plus stupéfiant :

 

OH ! Mon Dieu, mon dieuuuu !!! Mon voisin debout quasiment nu, un string léopard au bout des fesses… Rââââ quel horreur ces fesses « bourletteuses » qui s’agitaient en venant vers moi.

J’ai bredouillé : « Bonjour, un cadeau de bienvenu » et j’ai déposé la bouteille à ses pieds avant de m’enfuir expressément. Il m’a crié : Madame ce n’est pas du tout ce que vous croyez !!!

Qu’est-ce que je devais croire ? Cette phrase m’a turlupiné toute la soirée.

J’ai appelé Nathalie qui est venue sur le champ afin de passer  deux heures à reluquer aux jumelles, les allers et venues de mon voisin. Sa femme n’était toujours pas là et ce qui me rassura c’est que l’idée qu’il l’ait tué, ne m’effleurait plus l’esprit.

 

- C’est un dingue, me sort Nat.

Le lendemain matin, on a frappé à la porte. C’était lui. J’ouvre, les joues rouges pivoines et il me remercie pour la bouteille en s’excusant platement pour cet accueil des plus inhabituels. Là-dessus, il me fait en me regardant de son air vicieux :

 

- Ma femme rentre cet après-midi, venez manger à la maison ce soir avec votre… Votre…

 

- Compagnon, je lui rétorque.

 

- Oui, poursuit-il, cela nous fera grand plaisir. Tandis que je pensais à ses fesses et son string léopard.

 

Pouah !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
tres drole... hehe
Répondre
A
En fait, je suis partie si vite... mais à la réflexion peut-être y avait-il qqun d'autre dans la caravane... héhé
Répondre
M
uhuhuhuh
Répondre
J
Mort de rire!<br /> Il était seul le voisin en string léopard?
Répondre
L
Hi Hi Hi !! J'adore le coup des fesses "bourletteuses" ! Moi le léopard ça me va bien pourtant !!!... Mais ça dépend sur quelles fesses on le met ;)
Répondre